Critique de disque: Giovanni Bassano, "Ricercare per strumenti insieme"


Giovanni Bassano (1558 - 1617) Ricercare per strumenti insieme - La Guilde des Mercenaires - L’encelade - ECL1501 — ø 2016


Un véritable défi que d’enregistrer un disque de ricercar. Cet art de la diminution sur un cantus firmus - c’est-à-dire de la multiplication de notes entre des longues qui disent un thème musical en valeur lente - peut vite être d’un effet rébarbatif par la dispersion qu’il peut représenter à l’écoute. Le caractère lancinant du cantus firmus amplifiant parfois le phénomène. Mais ça, c’est si c’est mal fait ! Et dans cet enregistrement, c’est loin d’être le cas.


La virtuosité des musiciens, mais surtout leur sens de la phrase musicale, les diverses couleurs instrumentales, la dynamique d’ensemble, les conjonctions certaines entre les pièces, la fine évolution qui est progression, tout cela fait que jamais aucune ligne ne fait sombrer l’auditeur dans l’ennui. C’est un émerveillement de tous les instants, sur ces cornets à bouquin, ces instruments renaissances, ce magnifique violon frotté par un archet renaissance tout en courbe, comme la sonorité qu’il offre, ces paris osés de réunion de cordes pincées qui jouent avec les timbres des flûtes.


Un hommage réussi à Giovanni Bassano, bien peu connu en nos contrées, maître de la diminution sur son cornet dans les orchestres de Monteverdi.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square